Bienvenu(e) sur Les PUHCs

Appel à construire une société plus libre, plus équitable et plus fraternelle

 

“Tout le bonheur des hommes est dans de petites vallées .

Bien petites, il faut que d’un bord à l’autre on puisse s’appeler .”  Jean Giono

 

À celles et ceux qui veulent bâtir une société fondée sur la liberté et l’amour
Nous proposons de réfléchir et de participer au projet PUHCs :
Transformer la France en une confédération de petites unités humaines souveraines.

 

Une confédération c’est l’union de groupes humains à l’intérieur même d’un pays, qui s’associent tout en conservant chacun leur souveraineté.
Il ne s’agit pas de porter atteinte à l’identité de la France avec ses valeurs de fraternité, d’égalité et de liberté mais au contraire d’en libérer la créativité, la diversité et la richesse dans tous les domaines.

C’est un projet pacifique, non politicien, patient et progressif.

Constatant que les grands pays et les concentrations de puissances :

Génèrent des guerres désastreuses jusqu’au niveau planétaire.

Accentuent plus qu’elles ne les résolvent les frustrations et les colères, en
tensions et conflits incessants sur leur territoire comme au-delà des frontières.

Engendrent l’insécurité par l’iniquité, l’anonymat et la concentration humaine.

Réduisent les libertés individuelles et accroissent sans fin la surveillance et le contrôle.

Confisquent la démocratie au profit de politiciens professionnels asservis aux puissances économiques et financières mondialisées.

Infantilisent le peuple par des décisions et des règlements arbitraires,
contraignants, coûteux, souvent inadaptés aux réalités locales.

L’assujettissent à un pouvoir de plus en plus éloigné, centralisé et autoritaire.

Compliquent tout ce qui, simplement, vient du coeur, du bon sens et de la
conscience de l’être humain libre.

Nient la diversité, la créativité, la dignité, la complémentarité des êtres
humains en imposant des lois uniformisantes à des millions d’habitants.

Réduisent l’être humain à un animal pensant sans dimension spirituelle,
simple ressource matérielle noyée dans la masse.

Constatant inversement que dans de petits États ou petits territoires autogérés qui coopèrent les uns avec les autres :

Les conflits font nettement moins de victimes et peuvent être plus facilement évités ou stoppés.

La délinquance est moins fréquente et moins furieuse.

Le choix des gestionnaires est plus pertinent car les habitants se connaissent mieux et la confiance peut s’établir plus aisément.

Le petit nombre de citoyens facilite la participation aux décisions commune

L’économie est plus prospère et le partage plus simple et naturel.

Les humains sont plus créatifs, plus libres, plus dignes, plus heureux et
peuvent y établir plus facilement l’équité.

La diversité des peuples est mieux respectée.

La Vie spirituelle fondée sur l’amour, le pardon, la paix, l’intelligence du coeur libre de préjugés, trouve de meilleures conditions pour s’épanouir.

 Nous proposons :

L’éclatement de la France en Petites Unités Humaines Confédérées et
souveraines que nous appelons : les PUHCs.
Des petites souverainetés (ou petites nations) gérées non par des politiques
portés au pouvoir mais par des gestionnaires révocables, porteurs d’expérience  et de compétences.

Ces petites unités pourront être aussi diverses en fond et en forme que le voudront les groupes humains qui les constitueront. Nous estimons qu’elles existent en potentiel et se formeront à la fois sous l’impulsion de leurs promoteurs et d’événements économiques et sociaux.

 

Nous nous référons à :

Michel Potay, témoin de la Révélation d’Arès – Appel à changer le monde
dans la liberté et par l’amour – qui anticipe dans son blog l’évolution vers les
PUHCs, notamment dans 2 articles intitulés “Confraternité d’économies 1 et 2” (entrées 180 et 1811).

Leopold Kohr qui rappelle que, déjà, depuis Aristote des penseurs ont
réfléchi à la taille des nations, et qui a consacré 25 ans de sa vie à ce sujet
remarquablement traité dans “l’Effondrement des puissances“2.
Ces deux penseurs s’inspirent particulièrement de la Suisse (Confédération
Helvétique) qui, même si elle n’est pas un pays parfait, démontre par son
existence paisible, sa prospérité et sa diversité depuis le 13e siècle qu’il n’est
pas irréaliste de vivre dans de petites unités humaines confédérées et
souveraines. Elle offre par des élections ou votations régulières à toutes les échelles de décision et le maillage de son organisation décentralisée, à tous, ruraux comme urbains, les mêmes services.

Qui sommes-nous ?

Pour démarrer ce projet de recomposition de la France en une confédération de petites unités souveraines et amies qui remplacera l’Etat centralisateur,
technocratique et autoritaire, nous avons constitué une association dont le nom est “Les PUHCs d’Armor” basée à Lorient.  
Nous choisissons de travailler à ce projet sans chef, dans un esprit de non jugement et de bienveillance réciproques, libres de tout dogme politique ou religieux et dans le respect des convictions de chacun. L’absence de chef ne signifie pas chaos mais conduit les acteurs du projet à grandir en autodiscipline, ouverture et coordination.
Nous nous engageons à chercher avec d’autres partenaires individuels et collectifs les moyens humanistes, pacifiques et démocratiques pour y parvenir.

 

Pour apporter votre contribution à ce projet, vous pouvez nous contacter :
Courriel : lespuhc@gmail.com
Page Facebook = https://www.facebook.com/lesPUHC/

1 Blog du témoin de La Révélation d’Arès = michelpotayblog.net
2 “L’Effondrement des puissances“ n° ISBN 9791096562084A Génèrent

Close