Vie spirituelle

Qu’est-ce qu’un mouvement spirituel peut apporter à la société ?

Les Gilets Jaunes en général demandent un meilleur sort matériel, rejettent les politiciens incapables de le donner, de sorte que leurs revendications restent politiques, limitées. Nous ne leur reprochons pas, mais nous regrettons l’insuffisance de leur vision, le fait qu’ils ne rejettent pas la civilisation des systèmes, qu’ils ne cherchent pas à changer de vie, à élever l’humain au-dessus du matérialisme et de la loi du talion, à lui redonner sa liberté, son génie.

Panneau Rachel Flora Lyon

Gilets Jaunes et derrière eux la foule ne savent pas quelque chose de capital : c’est qu’il n’y a pas de solution politique à leurs aspirations. La politique politise, donc organise, donc catégorise, de sorte qu’avec elle, il y aura toujours des pauvres et des riches, des gauches et des droites, des pour et des contre, etc. De là notre devoir de dire aux Gilets Jaunes : Oui, ce que vous souhaitez est possible, mais ne l’est que dans des petites unités humaines. Cela, ce sont les Pèlerins d’Arès eux-mêmes, individuellement et librement - car notre mouvement n’a ni chef, ni dirigeant - , qui ont décidé d’aller le clamer dans les cortèges. L’humain moderne doit réapprendre que le bonheur et l’équité ne peuvent naître que de l’amour, du pardon, de la paix, de l’intelligence du coeur libre de tous préjugés.

Notre revendication d’un éclatement de la France en une confédération de petites souverainetés indépendantes est fondamentale, primordiale même, parce qu’un mouvement de Gilets Jaunes tel qu’il se présente aujourd’hui dans un pays de 67 millions d’habitants n’a aucune chance d’aboutir. Le gouvernement, comme s’il ne savait pas ce que les Gilets Jaunes réclament, fait semblant de procéder à une “consultation populaire”, à une étude approfondie des revendications, mais en fait prépare sa reprise en main de la population et il y a fort à parier que nous allons subir un nouveau tour de vis dans les mois qui viennent. Pour être écoutés, les humains doivent multiplier les oreilles de ceux censés écouter, affaiblir les forces autoritaires, multiplier les constitutions, les parlements, les gouvernements et administrations diverses.

Voilà pourquoi j’ai voulu créer un parti de la Confédération française mais que les juristes m’ont dit : “Ce n’est pas légal, parce que vous ne pouvez présenter un programme que dans le cadre de la Constitution qui déclare que la France est une et indivisible”. Je crois bien que, pour l’heure, il ne s’agit que de faire entrer dans les cerveaux l’idée d’un éclatement de la France en petites sociétés souveraines dans lesquelles un monde de bonté et de bonheur peut beaucoup mieux se réaliser dans une grande masse hétérogène qu’on rend artificiellement homogène à coup de lois, mais qui ne répond pas à la vocation profonde de l’humain. Nous voulons montrer à un certain nombre d’humains que notre Appel s’accorde avec beaucoup d’aspirations humainement légitimes et justes.

Pour l'heure, les pouvoirs publics savent que nous avons bien compris qu'ils ont pris depuis très longtemps le contrôle de pans entiers de l'existence humaine, et ils ne veulent pas que nous fassions prendre conscience aux humains que le Mal prospère à souhait dans la masse et dans la peur de la loi et qu'il faut faire éclater masse et loi pour permettre à la diversité de vivre et s'exprimer et provoquer la fédéralisation de petites unités souveraines où se trouve la potentialité maximale de vivre dans l'amour, le pardon, la paix, l'intelligence spirituelle et la liberté et que c'est dans cette diversité libérée que se trouvent les conditions du développement humain dans le Bien.  Michel Potay

 Blog, entrée n°205, Gilets Jaunes mardi 12 février 2019


Pas la religion, pas la politique, mais la Vie.

L'homme et l'infini

Pas la religion, la Vie

La Révélation d’Arès appelle à la vie spirituelle que nous pouvons appeler la Vie avec un grand V.

Elle dit en substance

Vivez comme vous voulez,
croyez ce que vous voulez,
mais dans l'amour, le pardon, la paix, la franchise, libre de tous préjugés.
D'humains bons reste un résidu,
mais il en faut plus,
un petit reste suffisant d'hommes bons
pour que vienne le Jour de la Vie et du Bonheur.

La Vérité, qu'on la décèle dans le Véda, le Tao, la Bible, l'Évangile, le  Coran et dans mille traditions et intuitions, ou qu'on la trouve intacte dans La Révélation d’Arès libère, fait éclater toutes les structures rigides.
L'homme a été créé pour vivre absolument Libre et le modérateur de la liberté est l'Amour du prochain.

Pour retrouver la Vie:  Soyez pénitents:

Aimez, pardonnez, faites la paix,  libérez-vous des préjugés et ayez l'intelligence du coeur!

Parce que dans les Petites Unités Humaines Confédérées et Souveraines:

on est plus libre et on aime, on pardonne , on est juste plus facilement que dans la masse.

Close